mardi 16 août 2011

Urgence : retrouvons du sens et bon sens pour restaurer la Confiance


Observons les faits.
La crise financière et économique profonde engendrée par les actions combinées de quelques individus, traders, spéculateurs, apprentis sorciers, agents immobiliers qui jouent avec des NINJA continue.
Sauf erreur, les responsables courent toujours sans être inquiétés.

Aujourd'hui Grâce à eux et des états trop dépensiers, des villes sont ruinées, en faillite. Des millions de gens innocents sont broyés dans ce "gigantesque bordel mondialisé".
La chute des uns peut entraîner à tout moment la chute des autres. (effets dominos, globalisation et interconnexion, interdépendance).

Un des facteurs qui soutient la consommation, l'investissement, les échanges commerciaux, c'est la croissance.
Sans crédit sang de l'économie, point de croissance, mais de la décroissance ou croissance négative.

Pourtant, il faut casser la peur qui immobilise, terrorise, rend malade, stresse.

Il faut rétablir la CONFIANCE ! 3 définitions de la confiance : 
1. Sentiment de sécurité.
2. Sentiment d'assurance en soi-même.
3. Espérance, assurance de celui qui se fie à quelque chose ou quelqu'un(e).

La confiance se gagne, elle se mérite, se perd. Elle repose sur l’honnêteté durable, la transparence, la sincérité, des explications claires sur les moyens pour atteindre des objectifs bien définis. Avec une vision à moyen, long terme. 
Nos hommes politiques en mal de solutions feraient bien de consulter les français, des milliers de gens pensent, ont des idées riches et foisonnantes, concrètes et distinctes de certains cercles et élites sociales souvent hautement privilégiées, où la pensée est ou tend à être unique, consanguine, appauvrie. 

Quel homme politique aura le courage et l'intelligence d'être assez curieux pour découvrir ces idées, fabriques de richesses humaines, inexploitées, j'ose dire méprisées !? 

Politique est un synonyme de STRATEGIE
1.art de coordonner l'ensemble des forces militaires, d'établir les plans de bataille.
2.organisation des ressources, coordination des opérations, afin de parvenir à un but fixé.

Il est urgent de rétablir des règles valables pour tous, en France et parmi nos partenaires européens, mondiaux. Avec des arbitres incorruptibles !
L'absence de règle entretient l'anarchie, la triche. En dehors des organisateurs de la triche, qui sait comment gagner et ne pas se faire abuser, tromper. Gagner et comprendre comment "on" peut gagner, n'est-ce pas aussi le carburant de la confiance et de l'action !

Promouvoir les Valeurs liées au Respect, qui n'existe que s'il est réciproque. 

Il faut retrouver le SENS du partage, de l'échange équitable, de la justice, de la raison, du BON SENS !!
Cela pourrait commencer par une redistribution des richesses et un profond rééquilibrage des revenus du travail !
Parmi les dirigeants des entreprises du CAC 40, qui aurait le courage de donner l'exemple ?
Restaurons vite, la Valeur de l'exemple, l'exemplarité, l'intégrité, la notion de modèle "inspirant" pour donner envie de re-faire confiance. 

Réduire les dépenses de l’État français : 
- Est-ce si compliqué d'identifier le coût des dépenses inutiles, fastueuses (incompatibles avec les moyens de l'Etat et la dette publique), les privilèges abusifs accordés par complaisance et corruption, ou - les rentes statutaires, de situation ad vitae eternam ? (alors que des millions de français se serrent de plus en plus la ceinture parce qu'ils ont de moins de moins de ressources ou sont carrément insolvables !)

- Qui peut raisonnablement accepter la notion de paradis fiscal ?
Niches et paradis pour les uns, enfer et misères pour les autres ? 

470 "niches" fiscales, boulet à 53 milliards pour l'Etat Reuters 27.08
Warren Buffet n'inspire pas les pauvres milliardaires français !
Voir cet article du Nouvel Obs du 16.08 : Ces riches prêts à payer plus d'impôts

Une réaction
positive : Impôt sur les très hauts revenus : d'accord, mais qu'est-ce qu'être riche ? parue dans La Tribune du 20.08
Qui ou quels sont ceux qui pourront rétablir la confiance et l'espoir d'un monde plus juste et meilleur
au diapason des valeurs humaines intemporelles proposées par Aristote dans "Ethique de Nicomaque" ?